Citroën 2cv Charleston
Millésime 1989

En 1957, Michelin rachète Citroën et place Pierre Boulanger comme patron. Il a l’idée de créer une voiture destinée aux classes sociales du monde rural, permettant notamment à la maison mère Michelin d’accroître son activité de pneumatique. Le cahier des charges était simple : « TPV » (toute petite voiture), 4 places assises, 50kg de bagages transportables, 60 km/h de vitesse de pointe, pouvant être conduite facilement par un débutant et possédant un confort irréprochable : les paniers d’œufs doivent arriver intacts !

La 2CV est née.

Parmi toutes les 2CV, il y en a une qui tient une place particulière dans le cœur des Français, c’est la série spéciale Charleston. Nous l’avons choisi dans sa célèbre robe bicolore noir et rouge Delage, qui nous rappelle à merveille notre couleur Burgundy. Pour nous, la Charleston est la plus chic des « deux pattes » et incarne parfaitement l’élégance à la française.

Caractéristiques techniques :

Moteur : bicylindre boxer 602 cm3
Boite de vitesses : manuelle, 4 vitesses
Nombre de places : 4
Finition : intérieur jean bleu
Equipement : toit ouvrant manuel

 

Mini 1300 MPI
Millésime 2000

Dans les années 1950, la crise du canal de Suez secoue l’industrie automobile. En Angleterre, l’ingénieur anglo-grec Alec Issigonisla de la BMC (British Motor Corporation) décide de concevoir un véhicule économique, une voiture du peuple qui permettra de mieux affronter la crise.

La Mini est née.

La 1300 MPI est la dernière version de cette belle génération qui prendra fin en 2000. Elle se distingue notamment par l’arrivée de l’injection. Elle est pour nous le parfait compromis entre un look vintage indémodable et une facilitée d’utilisation. Nous avons choisi une version « Chic » dotée d’un grand toit ouvrant pour vous permettre de profiter pleinement de votre balade sous le soleil.

Caractéristiques techniques :

Moteur : 4 cylindres 1 275 cm3
Boite de vitesses : manuelle, 5 vitesses
Nombre de places : 4
Finition : intérieur cuir beige
Equipement : toit ouvrant électrique

 

MG TF
Millésime 2003

Quinze ans après l’arrêt de la MGB, MG relance en 1995 le roadster à l’anglaise, avec la MGF. En 2002, une nouvelle descendante voit le jour.

La MG TF est née.

La MG TF se distingue de la majorité de la production des roadsters modernes en raison de l’architecture de son moteur central et de son châssis, communs à la Lotus Elise. En , à Genève, elle obtient le titre de plus beau cabriolet européen de l’année. Elle décroche ensuite en  celui de « plus beau cabriolet du monde » lors d’une cérémonie organisée à Milan. Elle représente pour nous à merveille le plaisir de conduite cheveux aux vents.

Caractéristiques techniques :

Moteur : 4 cylindres 1 800 cm3
Boite de vitesses : manuelle, 5 vitesses
Nombre de places : 2
Finition : intérieur cuir noir
Equipement : capote manuelle